Lundi 29 juillet, 21h

Foussais-PayréEglise

Baroque

Mathias Vidal – ténor

Héloïse Gaillard – direction artistique, flûte à bec

Violaine Cochard – chef de chant, clavecin

Alice Piérot – violon

Marianne Muller – violiste

retour au programme

Amarillis et Mathias Vidal

Amarillis est un ensemble à géométrie variable qui compte aujourd’hui parmi les formations baroques les plus originales en Europe. Créé par la flûtiste et hautboïste Héloïse Gaillard qui assure aussi la direction artistique de l’Ensemble et la claveciniste et chef de chant Violaine Cochard, l'Ensemble a remporté trois premiers prix internationaux.

Amarillis Amarillis - ©Raphael Gaillarde
Amarillis Amarillis - ©Raphael Gaillarde

 

 

 

 

Ambassadeur artistique de la ville d'Angers depuis 2012, en résidence au Grand théâtre, conventionné par la Région Pays de la Loire et l’État, Amarillis a été distingué par les Révélations classiques de l’Adami. Au gré de ses projets, Amarillis est soutenu par l'Adami, la Spedidam, la Fondation Orange, le Centre de musique baroque de Versailles....

Amarillis collabore très régulièrement avec les meilleurs chanteurs actuels : Patricia Petibon, Stéphanie d’Oustrac, Sonya Yoncheva, Karine Deshayes, Mathias Vidal… et au gré de la programmation, réunit dans un même esprit de musique de chambre des musiciens solistes de renommée internationale (Alice Piérot, David Plantier...).

 

L'Ensemble aborde les différents répertoires de la musique baroque européenne avec la volonté d'exploration d'un répertoire souvent méconnu voire inédit. Le fruit de ce travail musicologique et historique engendre des programmes thématiques originaux (Jeux de dames à la Cour, Amour et mascarade avec Patricia Petibon, Ferveur et extase avec Stéphanie d'Oustrac...) mais Amarillis aime aussi revisiter des oeuvres célèbres (concertos d'Antonio Vivaldi, concertos de Johann Sebastian Bach et Georg Philipp Telemann, Cantates de Jean-Philippe Rameau, le répertoire de musique de chambre de Georg Friedrich Haendel...) Enfin, Amarillis se passionne pour des projets associant différents courants musicaux, comme le jazz ou la musique contemporaine, ainsi que d'autres univers artistiques comme le théâtre, la danse ou le conte (Inspiration baroque avec Louis Sclavis, La Double coquette associant la musique de Dauvergne avec la musique de Gérard Pesson, la poésie de Pierre Alferi et les costumes d'Annette Messager, Tafelmusik avec la collaboration du scénographe Eric Soyer).

Passionné par la pédagogie, l'Ensemble est régulièrement invité et associé à des lieux de diffusion pour faire un travail de transmission, touchant une grande diversité de publics, travail reconnu par le rectorat qui l'a retenu notamment en 2017 pour son projet Collèges à l'opéra..

Amarillis est conventionné par l’État - Direction Régionale des Affaires Culturelles des Pays de la Loire - par la Région Pays-de-la-Loire et par la ville d’Angers. Il est membre de la Fédération des Ensembles Vocaux et Instrumentaux Spécialisés.

www.amarillis.fr

Un programme sur mesure pour le concert de Foussais-Payre : Du tourment d'amour à la folie d'aimer

> Airs de Cour, Cantates : Le Berger fidèle et Orphée
> M-A. Charpentier, J-B. Rameau, M. Lambert et M. de la Barre

 

MATHIAS VIDAL, ténor

Après des études de Musicologie à Nice, Mathias Vidal étudie le chant auprès de Christiane Patard et intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris d’où il sort diplômé en 2003. Cette même année, il est lauréat de l'audition annuelle du Centre Français de Promotion Lyrique puis « Révélation Classique » de l’ADAMI en 2007.

Mathias Vidal - ©Alain Hanel
Mathias Vidal - ©Alain Hanel

Particulièrement apprécié dans le répertoire baroque, il participe à Hippolyte et Aricie (Festival de Glyndebourne), il chante le rôle-titre de Pygmalion (Houston et Dallas puis enregistre le rôle à New York), King Arthur (Montpellier, Versailles, Besançon), The Indian Queen (Schwetzingen), Il Ritorno d’Ulisse in Patria (Théâtre des Champs-Elysées, Dijon), L’Incoronazione di Poppea (Teatro Real de Madrid, Salle Pleyel à Paris, Lille et Dijon), La Didone de Cavalli (Caen, Luxembourg et au Théâtre des Champs-Elysées), L’Orfeo, La Calisto et Les Indes Galantes (Bayerische Staatsoper de Munich), Le Temple de la Gloire de Rameau (Liège et Versailles), Le Carnaval de Venise de Campra (Budapest), et les rôles-titres de Platée (Japon), Dardanus (Versailles) et Persée de Lully (Metz, Paris et Versailles).

Dans le répertoire de musique légère, il chante dans Orphée aux Enfers (Festival d’Aix-en-Provence, Lausanne, Toulon, Dijon, Nancy, Angers, Nantes), La Périchole (Dijon, Lille Nantes, Rennes, Angers), Fra Diavolo (Compiègne), La Belle Hélène (Montpellier), La Veuve Joyeuse (Montpellier), il participe au Dilettante d'Avignon de Halévy, chante le rôle-titre de Barbe-Bleue d'Offenbach (Angers, Nantes) et Médor dans Les Chevaliers de la Table Ronde de Hervé à Paris et en tournée.

Son répertoire comprend également les rôles du bel-canto italien tels que Ernesto dans Don Pasquale (Lisbonne), Elvino dans La Sonnambula (Bolshoï de Moscou), Almaviva dans Il Barbiere di Siviglia (Saint-Céré) et Ramiro dans La Cenerentola (Gut-Immling).

Il collabore fréquemment avec le Palazzetto Bru-Zane de Venise et le Centre de Musique Baroque de Versailles dont il est un chanteur en résidence, l’ensemble Amarillis (avec lequel il enregistre des Cantates de Rameau pour le label Naïve auréolé d'un 4 FFFF Télérama), Les Talens Lyriques, Pulcinella, L’Arpeggiata, Le Palais Royal, Le Poème Harmonique, La Cappella Mediterranea, Les Ombres, Les Nouveaux Caractères...

www.mathiasvidal.com

Heloise Gaillard - ©M Lombard
Heloise Gaillard - ©M Lombard

 

HELOISE GAILLARD, direction artistique, flûte à bec et hautbois baroque

Saluée par la presse internationale pour sa sensibilité musicale, ses talents de virtuose et la subtilité contrastée de son jeu, Héloïse Gaillard se fait très vite remarquer par ses qualités de soliste.

Après un premier prix de flûte au Conservatoire National de Région de Tours et un premier prix de hautbois moderne, elle obtient le Diplôme de Soliste avec distinction du Conservatoire Supérieur de Rotterdam en flûte, un premier prix avec distinction au Lemmensinstitut de Louvain et le Diplôme Supérieur du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en hautbois baroque. Elle a travaillé avec Jean-Pierre Nicolas, Han Tol, Paul Dombrecht et Marcel Ponseele. Elle est également licenciée en musicologie de la Sorbonne. Elle obtient en 2005 le Certificat d’Aptitude de Musique Ancienne. Elle a enseigné le hautbois baroque au sein du département de musique ancienne d’Aix en Provence de 2009 à 2015 et est régulièrement invitée à donner des master classes en France, en Angleterre, en Amérique du Sud, à Hong-Kong.

Elle est hautbois solo au Concert Spirituel dirigé par Hervé Niquet, flûte solo dans l’ensemble Les Talens Lyriques dirigé par Christophe Rousset ainsi que dans l’ensemble Le Concert d’Astrée sous la direction d’Emmanuelle Haïm.

Elle se produit en soliste ou avec orchestre en France et à l’étranger : à Paris (Salle Gaveau, Théâtre des Champs Élysées, Cité de la musique), à Metz (Arsenal), à Nantes (Cité des Congrès), à Angers (Grand théâtre), dans de nombreux festivals (Folles journées de Nantes, Printemps des Arts, Sablé, Beaune, Ambronay...), à Londres (Barbican), à Amsterdam (Opéra, Concertgebouw), à Berlin (Philharmonie), à Dresden et Leipzig (Opéra), à Vienne (Konzerthaus), à Stockholm (Konzerthuis), à Boston, à New York (Lincoln Center), en Russie, en Amérique latine, en Inde, en Chine, au Japon...

Outre les 18 disques qu’elle a réalisés avec Amarillis pour les labels Ambroisie-Naïve, Ambronay, AgOgique, NoMadMusic, Sony Classical, Evidence classics, elle participe à de nombreux enregistrements en soliste parus en CD ou en DVD pour Naxos, Glossa, EMI, Alpha, notamment avec Le Concert Spirituel, Le Concert d’Astrée, Les Talens Lyriques, Les Arts Florissants…

VIOLAINE COCHARD, direction artistique, chef de chant, clavecin

Au fil des années et des collaborations avec les artistes et ensembles les plus actifs du monde baroque, Violaine Cochard a mûri une manière aussi musicale que personnelle, faite d’humilité face aux partitions et aux compositeurs.

Née à Angers, Violaine Cochard commence l’étude du clavecin dès l’âge de 8 ans au Conservatoire de sa ville natale auprès de Françoise Marmin. L’année de son premier prix de clavecin (1991) est aussi celle de son entrée au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans les classes de Kenneth Gilbert et de Christophe Rousset.

Violaine Cochard - ©DR
Violaine Cochard - ©DR

En trio avec l’ensemble Amarillis, elle remporte les premiers prix dans plusieurs concours prestigieux : York (juillet 1995), Fnapec (avril 1997) et Sinfonia (septembre 1997), présidé par Gustav Leonhardt.

Sa profonde connaissance de la voix et des styles fait d'elle un chef de chant très sollicité par les chanteurs eux-mêmes mais aussi par des ensembles prestigieux pour leurs productions d'opéra : citons Les Talens Lyriques, Le Concert d'Astrée ou encore Les Arts Florissants.

Violaine Cochard est aussi une pédagogue reconnue : elle a ainsi enseigné au Conservatoire National de Région de Montpellier pendant trois ans (1999-2002) et est régulièrement invitée à donner des master classes à Prague, Istanbul et Mexico.

Violaine Cochard donne des récitals et des concerts de musique de chambre dans de nombreux hauts lieux musicaux d'Europe : Cité de la Musique et Auditorium du Louvre à Paris, Festivals d'Ambronay, de Beaune, de Sablé, Montreux, Utrecht et Berlin, Printemps des Arts et Folles Journées de Nantes, Semaine Sainte de Pise, Université de Madrid... Elle se produit aussi en Amérique latine, au Canada, en Turquie, en Inde et au Japon.

Avec les différents ensembles avec lesquelles elle se produit, elle a enregistré une trentaine de disques pour Opus 111, K617, Ambroisie-Naïve, Zig-Zag Territoires, Virgin Classics, Arion, AgOgique et Alpha... en solo elle a réalisé trois enregistrements consacrés à François Couperin et J.S. Bach, particulièrement appréciés par la critique.

Foussais-Payré

Eglise

Église (façade romane XIe et XIIe s.)
Prieuré, Temple protestant
Maisons Renaissance, halles du XVIe s.

Office de Tourisme - 02 51 51 41 05 /
02 51 69 44 99

Renseignements et réservations