jeudi 25 juillet, 21h

FaymoreauChapelle des Mineurs

Classique

Pauline Buet – direction artistique, violoncelle

David Violi – piano

Pierre Fouchenneret – violon

 

retour au programme

I Giardini

Sous la direction artistique de Pauline Buet et David Violi, I Giardini valorise le répertoire français sur scène et à l'enregistrement. La critique met en avant une technique pleine d'«élégance et d'émotion ». Pour notre plus grand plaisir, nous entendrons, le Trio de Mendelssohn opus 66 & le Trio en mib majeur de Schubert opus 100.

Pauline Buet et David Violi - ©DR
Pauline Buet et David Violi - ©DR

Depuis sa création, I Giardini s'est produit sur scène en France et à l'étranger : Musée d'Orsay à Paris, Théâtre des Bouffes du Nord à Paris, Bologna Festival, NCPA Beijing, Beethovenfest Bonn, Shangaï Oriental Art Center...

En fonction des projets, I Giardini est récipiendaire de l'Adami, de la Fondation Royaumont ou de Viva Technology...

Ensemble ouvert et sensible à l'art de la transcription, I Giardini est le partenaire idéal des chanteurs, et s'engage par exemple dans la création de programmes produits par le Palazzetto Bru Zane à Venise : Au Pays où se fait la guerre (avec Isabelle Druet), Il était une fois (avec Jeanne Crousaud et Caroline Meng), Les Fleurs du Mâle (dont la première a eu lieu à Venise en 2017).

Parmi les projets à venir :

– Intégrale de la musique de chambre de Schumann, projet co-produit par la Fondation Royaumont

– programme « Bru Zane » Une Nuit d'été avec Véronique Gens

www.igiardinimusic.com

Pauline Buet - © Stanislas Alleaume
Pauline Buet - © Stanislas Alleaume

PAULINE BUET, direction artistique, violoncelle

Issue d'une famille de musiciens, Pauline Buet reçoit un enseignement basé sur le plaisir du jeu, de l'écoute et de la découverte des répertoires. Ce sont ces mots d'ordre qui, tels un leitmotiv, dictent les choix de sa carrière et l'amènent à privilégier les formations chambristes et la Musique Ancienne sur instruments d'époque.

 

Avec l’Ensemble I Giardini elle relit depuis 2011 les grandes oeuvres du répertoire et redécouvre particulièrement les compositeurs romantiques français, sur les scènes européennes Stokholm, Venise, Bologne, Berlin et en Chine. Leur dernier disque « Il était une fois… » paru chez alpha/Outhere reçoit FFFF télérama et le Choc Classica. L’ Ensemble tourne des spectacles en coproduction avec le Palazzetto Bru Zane « Au pays où se fait la guerre », « Il était une fois » et bientôt un troisième volet surprise ! et les invite à participer également aux enregistrements sur le coffret Dubois (2015) et David (2016). Aussi membre de l’Ensemble Virévolte, du Concert Idéal, Pauline Buet joue également auprès d'Emmanuelle Bertrand, Lise Bertaud, Sabine Deviehle, le Quatuor Danel, Le Quatuor Diotima…

Elle aborde le répertoire ancien avec les plus grands ensembles notamment sous la direction de William Christie, Jean-Claude Malgoire et le Poème harmonique. Pauline Buet est diplômée du CNSM de Paris et s'est perfectionnée auprès de Günter Pichler (Quatuor A.Berg) à Madrid, Peter Hörr à Leipzig, le Quatuor Artemis à la Chapelle Reine Elisabeth de Bruxelles. En 2009 elle a obtenu le Premier Prix et le Prix du Public au Concours International de Musique de Chambre de Trondheim en Norvège.

Pauline Buet joue un archet français de l'école de D.PECCATTE prêté par le Fonds Instrumental Français.

"Les pièces de Henze ou de Saariaho qu’elle interpréta étaient sans doute inconnues à la plupart. Pauline Buet a su les servir on ne peut mieux et le concert fini, on put entendre nombre de personnes s’étonner à haute voix des « sept papillons » de la musicienne finlandaise Kaija Saariaho. Il faut dire que cette musique-ci, pour virtuose qu’elle soit et d’une exigence terrible pour l’interprète, a été jouée avec tant de conviction qu’on l’oublia, ne retenant que son expressivité descriptive, grâce à la musicienne qui la donnait à entendre et à voir presque. Magie d’un récital qui rend concret ce qui est abstrait, la musique. Un moment de plaisir partagé qui nous assurait que la musique faisait partie de la vie, qu’elle était la vie, et que cette vie-là était souriante comme l’était sa prêtresse du jour." J.F Hémery, pour l’Orne hebdo, édition du mardi 13 janvier 2009.

David Violi - © Stanislas Alleaume
David Violi - © Stanislas Alleaume

DAVID VIOLI, direction artistique, piano

Pianiste français d'origine italienne, David Violi a été formé au CNSM De Lyon avant de devenir artiste en résidence au "Banff Center for the arts" (Canada) puis disciple d'Aldo Ciccolini. Lauréat du concours Yamaha des conservatoires, de la Fondation "Yamaha Music Foundation of Europe", prix Grandpiano, il remporte le premier prix du concours international de piano de Sakai (Japon)

Après son dernier récital vénitien, le magazine musical italien "Il giornale della musica" saluait "un pianiste au toucher lumineux qui unit une technique virtuose à une imagination qui se renouvelle continuellement ; un juste équilibre qui en fait l'interprète idéal".

Invité régulier des grandes salles de la scène internationale, David Violi se produit en récital et avec orchestre au Japon (Sofia Hall, Toga Bunka Haikan Hall), en Espagne (Circulo Bellas Artes de Madrid), en Moldavie (Sala Cu Orga, Chisinau), en Suède (Stockholm Musikaliska), en Allemagne (Bamberg Sinfonie an der Regnitz), au Canada, en Chine (Beijing NCPA, Shanghai SHOAC, Opéra de Guangzhou...), Taiwan, en Italie (Rome, Florence, Venise), au Concertgebouw d'Amsterdam...

En France, on le retrouve à l'Auditorium du Musée d'Orsay, à l’Opéra Comique de Paris, au Théâtre des Bouffes du Nord, mais aussi dans les plus grands festivals : Piano aux Jacobins à Toulouse, l'Esprit du piano à Bordeaux, Festival Berlioz à La Côte Saint André, Lille Piano Festival, au festival Chopin à Paris, La Folle Journée de Nantes, au festival de Radio France à Montpellier... On peut l'entendre fréquemment sur les ondes de France Musique, et ses récitals font l'objet de diffusions régulières sur la chaîne Mezzo ou la télévision française.

Sa curiosité le pousse à s'engager aux côtés du Palazzetto Bru Zane de Venise (Centre de Musique Romantique Française) et à faire découvrir au public des oeuvres méconnues. Ainsi, il défend des compositeurs comme Séverac, Mel Bonis, Jaëll, Pierné, Hahn... Un disque consacré aux concertos pour piano de Marie Jaëll avec l'Orchestre National de Lille dirigé par Joseph Swensen vient de paraître aux éditions Singolares. Il représente en 2006 le Palazzetto Bru Zane à la cérémonie des International Classical Music Awards à San Sebastian, sous la direction de Jun Märkl.

Passionné par le musique de chambre et partenaire recherché, il crée et assure la direction artistique de l'ensemble I GIARDINI avec la violoncelliste Pauline Buet. Salués par la presse, les dernières parutions de l'ensemble reçoivent le Choc du magazine Classica, ainsi que les ffff de Télérama.

Pierre Fouchenneret - © Stanislas Alleaume
Pierre Fouchenneret - © Stanislas Alleaume

PIERRE FOUCHENNERET, violon

Enfant prodige, Pierre Fouchenneret obtient à 16 ans son premier prix de violon et de musique de chambre au CNSM de Paris, remporte ensuite le Grand Prix du Concours International de musique de chambre de Bordeaux, le Grand prix Georges Enesco de la Sacem, et devient lauréat de la fondation Natixis et artiste associé de la Fondation Singer Polignac.

Artiste insatiable, fort d’une discographie de plus d’une vingtaine de disques, il dédie plusieurs années de sa vie à l’œuvre d’un compositeur, s’entoure des plus beaux chambristes pour, le plus souvent, en graver une intégrale. En 2016, il enregistre chez Aparte l’intégrale des sonates pour violon et piano de Beethoven avec Romain Descharmes. En 2018, parait le premier volume d’une intégrale de la musique de chambre de Gabriel Fauré avec Simon Zaoui et Raphaël Merlin. Il se lance également avec le quatuor Strada, Eric Lesage, Florent Pujuila, Adrien Boisseau…dans le projet insensé de jouer toute la musique de chambre de Brahms. L’intégrale parait chez B-Records au cours de la saison 2018-2019.

Invité sur les scènes du monde entier, l’« archer hors norme » (Le Figaro) de Pierre Fouchenneret est rapidement amené à jouer avec des musiciens d’exception tels que le Fine Art Quartet, Jean-François Heisser, Jean-Frédéric Neuburger, Zongh Xu, Julien Leroy, Nicolas Angelich…et fonde en 2013 le Quatuor Strada avec Sarah Nemtanu, Lise Berthaud et François Salque.

Artiste gourmand et complet Pierre Fouchenneret est reconnu par les orchestres français et internationaux pour son audace et sa vision du répertoire. Il a notamment été invité par l’Orchestre de la Suisse Romande, le Suzhou Symphony Orchestra, l’Orchestre National de Bordeaux, le Philarmonique de Brno, le Philharmonique de Nice, le Baltic de Saint Petersbourg, l’Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine.

Faymoreau

Chapelle des Mineurs

Village minier
Musée du Centre Minier
Vitraux contemporains de la Chapelle des Mineurs

Office de Tourisme ~ 02 51 00 48 48 /
02 51 87 23 01

Renseignements et réservations