mercredi 7 août, 21h

PouzaugesEglise Saint Jacques

Jazz

Eric Le Lann – trompette

Paul Lay – piano

retour au programme

Paul Lay et Eric Le Lann

En reprenant dans l’album « Thanks a Million » certains « tubes inoxydables » du premier grand homme que le jazz ait produit : Louis Armstrong, ces deux musiciens exceptionnels, Éric Le Lann et Paul Lay, affichent leur profonde dévotion au maître, revisitant son influence sur leur propre travail.

Paul Lay et Eric Le Lann - ©Thomas Lang
Paul Lay et Eric Le Lann - ©Thomas Lang

La pureté mélodique des lignes, la justesse rythmique des accents, l’intuition harmonique … sont autant de vérités qu’ils célèbrent dans ce duo, dont la sincérité et l’élégance n’appartiennent qu’aux vrais.

Séparés d’une génération Éric Le Lann, immense trompettiste qui semble avoir eu plusieurs vies, et Paul Lay, pianiste dont le monde prend enfin la mesure de son talent à couper le souffle, se sont rencontrés lors d’une croisière célébrant l’arrivée du premier orchestre de jazz en France en 1917.

De toute évidence, les origines du swing étaient dans l’ADN de ce duo.

Mais bien avant de connaitre la gloire comme trompettiste « moderne » qui, de fil en aiguille, le conduirait sur ce bateau, Le Lann fut dès sa prime jeunesse un admirateur pratiquant de la musique d'Armstrong, et c’est sans hésiter qu’il déclare ce dernier comme sa première et plus durable influence musicale. La pureté mélodique des lignes, la justesse rythmique des accents, le sens de l’écoute et de la complémentarité sont autant d’exigences que le Français a su brillamment comprendre et développer dans son jeu.

Rendre hommage à son maître avec simplement le concours d’un pianiste est en soi une gageure, tant le piano eut une présence accessoire dans la carrière de l’homme de la Nouvelle-Orléans. Et c’est là qu’entre en jeu Paul Lay dont l’intuition musicale le place au centre de la question : comment jouer, aujourd’hui, l’œuvre d’un des pères fondateurs du jazz avec un instrument qui n’était pas le sien ? Eh bien comme seul Paul sait le faire : en mêlant habilement son goût encyclopédique pour l’histoire du piano jazz avec un instinct mélodique d’une fraîcheur déconcertante.

Le choix des titres s’est posé sur des pièces particulièrement marquantes d’Armstrong, non comme compositeur - ce qu’il fut à un moindre degré - mais comme un interprète qui allait propulser ses chansons dans la galaxie des tubes : What a Wonderful World, Dinah, Mack the Knife, St. James infirmary … Deux originaux complètent cet hommage.

Ce duo vit, chante, caracole, chuchote ou proclame son attachement à l’univers et à l’art de vivre d’Armstrong. Si leur enregistrement s’appelle Thanks a Million, c’est bien pour reprendre le titre d’un album phare du trompettiste paru en 1935, mais surtout pour lui rendre, à leur façon, tout le plaisir qu’ils ont pris à grandir dans sa musique en lui disant : merci Louis !

Eric Le Lann - ©DR
Eric Le Lann - ©DR

ERIC LE LANN, trompette

Éric Le Lann débute sa carrière de trompettiste professionnel à 20 ans. Il remporte le Grand prix de la Défense à Paris en 1979 puis le prix Django Reinhardt en 1983. Le Grand prix de la critique de la meilleure musique pour une pièce de théâtre en 2001. En 2015 il reçoit le prix de l’Académie Charles Cros pour le CD « Life on Mars ». Il a enregistré une quinzaine de disques sous son nom dont deux à New York (1988-2008). Il a écrit plusieurs musiques de film notamment pour Benoit Jacquot ou Gilles Bourdos et pour le théâtre pour Marie Trintignant, François Cluzet ou Jacques Bonnaffé. Il a enregistré avec Martial Solal, Archie Shepp, Mike Stern, Eddie Gomez, Mino Cinélu, Al Foster. Il a joué avec Chet Baker, Herbie Hancock, Dexter Gordon,  Billy Higgins à l'occasion du tournage du film de Bertrand Tavernier « Autour de Minuit ». Il a joué avec ses différents groupes dans une soixantaine de pays.

www.ericlelann.com

PAUL LAY, piano

Paul Lay a suivi des études au conservatoire de Toulouse, puis au CNSM de Paris, département Jazz et Musiques Improvisées. Prix de soliste au Concours National de Jazz de la Défense, Paul Lay est lauréat des plus prestigieux concours internationaux (Concours International Piano-Jazz de Moscou, Concours International Piano-Jazz Martial Solal, Concours International de piano jazz de Montreux), ainsi que de la Fondation Meyer, Mécénat Musical Société Générale.

Paul Lay - ©DR
Paul Lay - ©DR

En récital solo et avec ses différentes formations, Paul Lay est invité dans les salles et festivals les plus prestigieux en France et à l’international. Il joue aussi dans les formations de Géraldine Laurent Quartet, Terez Montcalm, Riccardo Del Fra Quintet, Ping Machine, Eric Le Lann Quartet, l’ensemble Aum de Julien Pontvianne, et accompagne, au Théâtre du Chatelet « I was looking at the ceiling and then I saw the sky »t de John Adams.

A l’occasion de la première journée internationale du Jazz à l’UNESCO, il accompagne Barbara Hendricks pour un medley de spirituals et gospels. Régulièrement invité à l’étranger, Paul Lay se produit à l’IAJE à New York, à Toronto, à l’Institut Français de Berlin. Avec le soutien de Culture France, il effectue des tournées en Russie et en Amérique centrale (Pérou, Mexique, Trinidad et Tobago, République Dominicaine).

Depuis 2015 Paul tourne activement sur 3 projets : Paul Lay Trio "The Party", "Alcazar Memories" Trio et "Billie Holiday Passionnément". En Juin 2017, il est choisi pour être le représentant du jazz et coordinateur artistique à bord du Queen Mary II pour l'évènement The Bridge.

Grand prix du disque de jazz de l'Académie Charles Cros pour son album Mikado.

Prix "Django Reinhardt" meilleur artiste de Jazz français de l'année.

Révélation française de Jazz Magazine.

www.paul-lay.com

Pouzauges

Chateau médiéval

Eglise romane Notre Dame du Vieux Pouzauges
Lac de l'Espérance

Office de Tourisme ~ 02 51 91 82 46

Renseignements et réservations